• Elodie's Bakery

Cheesecake de Noël aux marrons

Et si, cette année, nous tordions le cou aux grands classiques que sont la bûche et l'omelette norvégienne, et que nous amenions, au moment du dessert, un généreux cheesecake aux parfums de Noël ? C'est en tout cas, un des partis pris de la maison : se défaire des conventions pour explorer des territoires pas si inconnus mais où tout reste à découvrir !





S'il est bon de transgresser les règles, il est une tradition à laquelle je reste fidèle : croire au Père-Noël. Cela peut sembler tout à fait absurde aux yeux de certains enfants, et certainement naïf aux yeux des adultes... Mais qu'importe !

Je crois que mon amour pour cette fête ne serait pas aussi vibrant si je ne pensais pas à cet homme, empli de bonhommie et d'espoir, et œuvrant discrètement à la magie.

J.R.R Tolkien, davantage connu pour ses travaux universitaires et pour l'invention abracadabrante de "La Terre du Milieu", semblait tout aussi convaincu que moi, de l'existence du Père Noël ou, tout du moins, de l'importance de la féérie de Noël. Ainsi, entre 1920 et 1943, Tolkien écrivit des lettres à ses trois enfants, prétendument envoyées du Pôle Nord par le Père Noël ou l'Ours Polaire. Ces 30 lettres forment un récit tout à fait poétique et merveilleux et encourage à croire en la magie de Noël. A mettre dans les mains de chaque enfant et dans celles des grands enfants que nous sommes.


En voici un extrait :


"Mes chers garçons,

Je tremble plus que d’habitude, cette année. C’est la faute de l’Ours du Pôle Nord ! ça a été la plus grosse explosion du monde et le feu d’artifice le plus monstrueux qui ait jamais existé. Le Pôle Nord est devenu NOIR, et les étoiles en ont perdu leur place, la lune s’est brisée en quatre – et l’Homme qui y vit est tombé dans mon jardin, derrière la maison. Il a mangé bon nombre de mes chocolats de Noël avant de déclarer qu’il se sentait mieux, puis remonta réparer la lune et remettre de l’ordre dans les étoiles."


J.R.R. Tolkien, Lettres du Père Noël


Et si nous remettions de l'ordre dans nos étoiles ?



Ingrédients pour 10/12 personnes


Pour le biscuit :

250 g de palets de Pont-Aven Traou Mad

60 g de beurre fondu


Pour l’appareil à cheesecake

450 g de fromage frais type Saint-Moret

250 g de mascarpone

50 de crème fraîche entière

200 g de sucre

4 œufs + 1 jaune d’œuf

30 g de fécule de maïs

250 g de crème de marron


Pour le glaçage :

150 g de chocolat noir

15 cl de crème entière liquide


Préparation

1. A l’aide d’un robot muni d’une lame ou d’un blender, transformez les biscuits en poudre fine. Mélangez cette poudre au beurre fondu.


2. Préchauffez le four à 180°C. Tapissez un moule à fond amovible de papier sulfurisé. Tassez la poudre de biscuits sur le fond du moule et faites cuire pendant 15 minutes. Sortez le fond biscuité du four et laissez refroidir.


3. Pendant ce temps, battez les fromages et la crème ensemble, ajoutez le sucre et continuez de battre. Ajoutez les œufs un à un puis le jaune. Tamisez la fécule et incorporez-la à l’appareil au fromage frais. Terminez par ajouter la crème de marron. Versez cet appareil à cheesecake sur le fond biscuité.


4. Baissez la température du four à 145°C et faites cuire le cheesecake pendant 1h30. En fin de cuisson, le centre est légèrement tremblotant, c’est normal. Laissez refroidir dans le four pendant 2h puis placez au frais pour une nuit.


5. Le lendemain, faites fondre le chocolat avec la crème liquide entière et versez sur le cheesecake de manière à le recouvrir. Laissez figer au frais et décorez de feuille d’or comestible et de marrons glacés.

Pour me dire des mots bleus...

© 2020 by Elodie's Bakery. Tout droit réservé.