• Elodie's Bakery

Cake aux myrtilles, citron vert et graines de pavot

Ce cake aux myrtilles, cueillies au coeur de l'été, est salvateur quand dehors le froid s'installe. Il nous rappelle combien les saisons peuvent danser ensemble alors même à l'opposé.







Depuis gamine, j'ai développé bon nombre de passions dites artistiques. Le chant, la pâtisserie, la peinture et puis la danse. Mes parents m'ont toujours encouragée à explorer les parts créatives qui me composaient. Ainsi, je me rappelle maman me conduisant et assistant à mes cours d'expression scénique du vendredi soir, me déposant à la gymnastique ou encore m'offrant mes premiers fusain. La pâtisserie, je l'ai explorée en observant mon père, excellent cuisinier mais moins curieux de la dimension sucrée. Mes mercredis après-midi étaient donc consacrés à cette discipline. Quant à la danse, ce fut une toute autre histoire... Bien que passionnée (et notamment après avoir vu et revu Flashdance), la professeure ne semblait pas encline à me laisser continuer en cette voie. En effet, durement (ou très maladroitement) je l'entends encore dire à maman "Elle est trop dodue". Comment une enfant de sept ans, alors bien dans ses pompes, accueille-t-elle une réflexion aussi cinglante et mettant fin à une part de rêve ?

J'étais curieuse, rêveuse, je me voyais bien, avec mon ventre rond, faire des entrechats...Seulement, soudain, baissé de rideau.

Cela ne m'a pas empêchée, aussi opiniâtre étais-je alors, de me consacrer aux autres passions. Même si, en toile de fond, il y avait ce fantasme dansant...

Alors j'ai continué à peindre pour moi et pour quelques êtres aimés, je n'ai cessé d'apprécier la musique et le chant (de temps en temps je me prête à quelques vocalises) puis j'ai naturellement choisi de faire danser les saveurs entre elles, d'aimer la nourriture, de la cajoler, de la transformer, de la sublimer dans l'assiette ou en photographie (tiens ! autre passion) et je puis vous affirmer que je suis heureuse d'avoir transformer l'essai. De temps à autre, je pousse les meubles et je danse, je laisse tout mon corps parfait à l'imparfait se conjuguer en arabesques, savourer le bonheur qu'est d'être bien dans ses pompes à défaut des chaussons de danse !


Moral de l'histoire : suivez toujours votre coeur, même si le chemin se veut différent, il révèlera bien des surprises !


Ici, toujours transgressive, je marie l'hiver à l'été : j'avais gardé quelques myrtilles au congélateur (le meilleur moyen de les conserver dans le temps sans en altérer la saveur), que j'ai déclinées avec le pep's du citron vert et la rusticité du pavot.

Un véritable câlin gustatif quand le froid s'installe.


Ingrédients pour un cake de 10 parts


Pour le cake

270 g de farine

2 c à s de graines de pavot

1 c à c de sel fin

1/2 c à c de levure chimique

200 g de sucre

Le zeste d'un citron vert

225 g de beurre doux à température ambiante

3 oeufs

2 c à s de jus de citron vert

1 c à c d'extrait de vanille liquide

6 cl de lait entier

200 g de myrtilles fraîches (ou décongélées)


Pour le glaçage

200 g de sucre glace

1 blanc d'oeuf

Des zestes de citron vert



Préparation


  1. Beurrer et garnir un moule à cake de papier sulfurisé. Préchauffer le four à 160°C.

  2. Tamiser ensemble la farine, le sel, la levure et les graines de pavot. Réserver.

  3. Mélanger le zeste de citron vert au sucre pendant 30 secondes, ainsi les huiles essentielles naturelles de citron se dégageront.

  4. Dans un saladier, battre le beurre avec le sucre pendant 3 minutes. La consistance est légère et claire. Ajouter les oeufs un à un en prenant soin de battre convenablement après chaque ajout. Incorporer la vanille et le jus de citron.

  5. Incorporer le mélange de farine en alternant avec le lait, en commençant et en terminant par la farine.

  6. Délicatement, à l'aide d'une cuillère en bois, incorporer les myrtilles. Verser la pâte dans le moule et faire cuir pendant une heure. Vérifier la cuisson à l'aide d'un pique en bois qui doit en ressortir sec.

  7. Laisser tiédir 15 minutes avant de démouler et de laisser refroidir complètement sur une grille.

  8. Réaliser le glaçage : au batteur électrique, battre le blanc d'oeuf et le sucre glace ensemble jusqu'à l'obtention d'une consistance semi- liquide, nappant la cuillère, ajouter 2 c à c de jus de citron si nécessaire. Verser ce glaçage sur le cake et décorer de zeste de citron vert et de myrtilles.

Pour me dire des mots bleus...

© 2020 by Elodie's Bakery. Tout droit réservé.